Un peu de lecture … à l’oral … Combien de “mai” vous entendez ?

Un peu de lecture … à l’oral … Combien de “mai” vous entendez ?

Au mois de mai, fais ce qu’il te plait, nous dit le dicton. Admettons ! Alors pour bien l’entamer, ce joli mois de mai, mets mes mots sur la table pour la parsemer de mets parfumés à peine consommés, trop tôt enfermés mais pas périmés. Mais ne remets pas à deux mains ce que tu peux faire d’une seule en ce mai 2017, sans semer ni sommer de pauvres enrhumés. Je suis charmé par le fumet de ces regrets que tu transmets sans calumet ni comprimé. Mais quand même, admets que mes mémés au mois de mai sont bien plus déprimées qu’enflammées par ton discours enthousiasmé. Certes, il m’est heureux de les voir se pâmer et même t’acclamer. Mais avant que tu m’aies remercié, ne te méprends pas, par mégarde ou par mépris ! En résumé, mais sans médire ni opprimer, laisse-moi exprimer en ce joli mois de mai tout ce que j’ai aimé et proclamé. Tout cela, je l’ai affirmé vrai.